Les spécialités ardéchoises

La terre d’Ardèche se distingue par ses montagnes au climat rude et par ses vallées au climat méditerranéen. Ce mélange donne lieu à une grande richesse culinaire. En effet, la cuisine de l’Ardèche est connue pour les produits de sa terre comme les châtaignes ou les myrtilles, ses vins, ses fromages typiques ainsi que ses desserts au goût unique. Profitez de votre séjour au camping Mazet Plage pour émoustiller vos papilles.

Les spécialités salées ardéchoises

On commence par le salé :

La crique

C’est la spécialité la plus emblématique d’Ardèche. C’est une galette composée de pommes de terre, d’oignons, d’ail, de persil et d’œufs.

La cousinat

C’est une soupe d’hiver à base de châtaignes, de crème fraîche, de céleri et de muscade.

La bombine

Cette spécialité de la cuisine ardéchoise est composée de côtes de porc, de pommes de terre, d’oignon, d’ail et de laurier. Il existe aussi une version aux cèpes.

La mique

C’est une boulette de pommes de terre qui peut se décliner en différentes versions. La boulette est d’abord cuite à l’eau et mélangée avec de la crème et de la tomme avant de passer au four.

Le toupi d’Ardèche

Plat typique de la cuisine ardéchoise issue des Cévennes, il est composé de viande de porc salée accompagnée d’huile d’olive et d’herbes aromatiques qu’on cuit au four.

Côté charcuterie et fromage

On continue avec le salé :

La caillette

C’est un pâté de porc à base de viande, d’épinards et de blettes. Il est souvent accompagné d’une salade ou d’une poêlée de pommes de terre.

Le gratton

Il est similaire à une rillette. Il est à base de gras, de maigre et de saindoux. On le déguste froid avec du pain et des olives.

Le picodon

Pas de séjour en Ardèche sans savourer ce petit fromage de chèvre rond au goût piquant. Depuis 1983, il est protégé par une AOC.

La miromando

Ce fromage issu des montagnes du Vivarais est riche en saveurs. Il est à base de petit-lait qui a été chauffé et égoutté puis séché. On rajoute ensuite du poivre, de la moutarde, du sel et parfois de l’eau-de-vie.

Les desserts ardéchois

On finit sur une note sucrée :

La bugne ardéchoise

Oreillette ou bugne ardéchoise, est le beignet des pauses gourmandes par excellence. De même, il est idéal pour le goûter des enfants.

Le pantin d’Annonay

Ce gâteau sablé de tradition existe dès le XVIIIe siècle. C’est un biscuit rose recouvert de glaçage. Vous serez agréablement surpris par le moelleux se trouvant à l’intérieur après l’avoir croqué.

Les nougats de Montélimar

C’est une spécialité de la Montélimar en Drôme provençale. Cette douceur est liée à la culture de l’amande et à l’apiculture présentes de manière importante dans la région.

Le Calisson

En forme de navette, cette confiserie au parfum de fleur d’oranger est faite à base de pâte de fruits confits, d’amandes pilées et nappée d’un glaçage. C’est l’un des treize desserts provençaux dont on orne les tablées de Noël.

La châtaigne

La châtaigne, avec ses multiples variétés, est l’emblème du pays ardéchois et possède l’appellation AOC. Elle est proposée sous forme sucrée et salée comme la crème de marrons, le gâteau aux châtaignes ou encore la cousina. Elle est aussi déclinée sous forme d’alcool comme le Castagnou. De même, c’est l’ingrédient phare pour les marrons glacés et la crème de marrons.

Les myrtilles

Les myrtilles sauvages viennent du pays des Cévennes et du parc des Monts d’Ardèche. On peut certes les servir avec du foie gras, du sanglier ou de la truite, mais elles restent meilleures quand on les déguste seules. Une fête célébrant les myrtilles se tient fin juillet à Mézilhac ou Péreyres

Mis à jour le